... Page1
aka so_penible_animation
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
... m\'emoire2
le coût de calcul est est la moitié du coût de calcul de la FFT !
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
... polyphase3
le terme polyphase vient de la théorie du filtrage numérique où il est utilisé pour décrire le partitionement d'une séquence déchantillons en plusieurs sous-séquences qui peuvent être traitées en parallèle, les sous-séquences peuvent-Ítre vues comme des versions d'elle-même décalées en phase d'où le nom.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
...odd)4
moyen mnémotechnique : even a un nombre de lettres pair, odd a un nombre de lettres impair
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
... $P(z)\tilde{P}(z^{-1})=I$5
l'inversion temporelle ($z^{-1}$) est nécessaire pour compenser le délai introduit par le filtrage
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
... Laurent6
Soit la transformée en Z d'un filtre FIR : $h(z)=\sum\limits_{k=p}^q
h[k]z^{-k}$ Cette somme est aussi nommée polynôme de Laurent ou encore série de Laurent.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
... reste7
Pour réaliser la division avec reste on utilise l'algorithme d'Euclide.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
... d'Euclide8
Exemple : soit $-\frac{1}{8}z^{-1} + \frac{3}{4} -\frac{1}{8} z = \tilde{t}(z)\left(\frac{1}{4}+\frac{1}{4}z\right)+\tilde{h}_e^{new}(z)$ On applique l'algorithme d'Euclide : $a(z)=b(z).q(z)+r(z)$. Soient ici $a_0(z)=a(z)=-\frac{1}{8}z^{-1} + \frac{3}{4} -\frac{1}{8} z$ et $b_0(z)=b(z)=\frac{1}{4}+\frac{1}{4}z$

$\% $ signifie modulo. La procédure est itérative, plusieurs choix sont en général possible pour le choix de l'ordre du diviseur.

\begin{displaymath}
-\frac{1}{8}z^{-1} + \frac{3}{4} -\frac{1}{8} z=\left\lbrace...
...{2}) & (\frac{1}{4}+\frac{1}{4}z) & -z^{-1}
\end{array}\right.
\end{displaymath}

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
... dividende9
le nombre de possibilités différentes est lié aux degrés (noté $\vert.\vert$) des polynômes de Laurent des diviseurs et dividendes. Le degré d'un polynôme de Laurent quelconque $h(z)$ défini par $h(z)=\sum\limits_{k=p}^q
h[k]z^{-k}$ est $\vert h\vert=q-p$. Soit $a=bq+r$, si le degré du diviseur et du dividende sont égaux alors le nombre de possibilités est $4\ .3^{\vert b\vert-1}$ , si maintenant $\vert a\vert=\vert b\vert+1$ alors le nombre de possibilités est $3^{\vert b\vert}$
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.